Ardadrimis

Fille de Nastélian le Terne

Description:

La peau pâle, des formes parfaites, une chevelure rouge ondulée. A bien des égards, Ardadrimis incarne l’innocente beauté au sens des Jeunes Royaumes.

Sa personnalité enjouée, son sourire charmeur et son innocence désarmante en font un personnage généralement apprécié. Derrière cette première apparence se cache une personnalité bien plus complexe, vivant avec la cicatrice d’avoir eu une enfance de drogues, de calmants et de rituels dans des salles d’un temple où le soleil ne lui rendait jamais visite.

Ardadrimis à soif d’apprendre et de connaître le monde, et sa naïveté s’efface chaque jour un peu plus au profit d’une prudence optimiste.

Ardadrimis est la seule héritière de son père.

Time stood still for a while
Your hand was holding mine
The stars that shined in your eyes
Don’t let them go by
Fly on you golden girl
And take on your fears
I’ll be with you in your dreams
The world is darker than it seems

And I’ll be waiting for the light
That guides us through the worst of nights
And I’ll be waiting for the sign
You’re coming back
And you have found your path

I know that you’ve seen the worst
Your heart’s been torn before
Those creatures won’t let you go
So hang onto what you know
So sail on you golden girl
And fight against those fears
I’ll be with you in your dreams
(All the world)** without a queen

Bio:

Ardadrimis a été enfermée, dès sa tendre enfance, dans les salles cloîtrées d’un Temple de la Loi à Bakshaan. Possédée par un démon, elle a été maintenue hors d’état de nuire pendant près de dix ans. Elle n’a aucun souvenir de cette période, si ce n’est celle d’un long et ennuyeux rêve.

Puis, un jour, elle s’éveille dans le cale d’un navire en compagnie d’un homme se présentant comme Karas, son sauveur. Pas de chance pour elle, le navire fait naufrage et elle se retrouve de nouveau prisonnière, de naufrageurs cette fois-ci. Elle voit l’équipage du navire être dévoré par les cannibales les uns après les autres. Quand son tour devait arriver, de nouveaux prisonniers ont été apportés dans les cages de bois.

Ces prisonniers, dont les Élus, ont parvenu à s’échapper et l’ont emportée avec eux. Bloqués sur l’île isolée, c’est grâce au démon en elle que les Élus ont pu rejoindre le continent.

Depuis, elle les suit. Leur prochaine escale est à Occelia.

Tout au long du retour, Ardadrimis est mue d’un appétit pour la vie sans pareil : elle grimpe aux arbres, court dans les herbes qui longent la route en riant et goûte avec délice aux ragoûts peu ragoûtants d’Oreste. Elle apprend auprès du Peuple Rouge le maniement des épées d’os, et auprès de Temenos la chasse au sanglier. Le soir, elle sifflote innocemment des chansons paillardes entendues la veille dans une taverne où le convoi de passage.

Ses genoux sont couverts de bleus et ses bras de croutes que Damaseh guérit avec douceur. Le Peuple Rouge l’apprécie, car elle apprend leur langue à une vitesse et avec une facilité fulgurantes, et la surnomment “Cheveux de sang”. Elle parle souvent des Jeunes Royaumes avec Ancelin et de tous les endroits où elle ira un jour.

Si elle ne sait plus lire et écrire, elle se souvient avoir su le faire à une époque, et c’est petit à petit qu’elle redécouvre cette partie de ses souvenirs. Jarkhor, Oin et Yu et Filkhar, c’est à travers les endroits dont elle rêve qu’elle réapprend l’orthographe.

Quand elle parle de son père, Nastélian le Terne, elle n’a pas de mots assez tendres pour conter ses souvenirs. Sa mère avait rejoint les Terres du crépuscule peu de temps après sa naissance, et Nastélian veillait à ce que la petite ne manque de rien. Malgré tout, elle est incapable de se souvenir du visage de son père.

Ardadrimis passe rarement du temps seule, et généralement elle le passe en compagnie de Narayan lorsque celui-ci contemple les étoiles les soirs où le ciel est dégagé. Plusieurs fois, l’homme masqué l’a portée jusqu’à sa tente tard dans la nuit, en allant prendre son tour de garde.

Candide et innocente, Ardadrimis l’est surement, mais ce n’est pas une imbécile. Elle sait qu’elle ne sait pas, mais elle sait aussi qu’elle sait apprendre, et ça, elle le fait bien.

Avec le voyage, vous comme le Peuple Rouge êtes pris d’affection pour la jeune femme. Elle est souriante, encourageante et fascinée par les personnes que vous êtes. Son esprit est encore empli de rêves et vous trouvez dans son attitude une légèreté qui vous renvoie à des temps où, vous-mêmes, étiez plus insouciants.

Après le Festival des Chromatides et la trahison de Vallar, Ardadrimis ne souhaitait pas rentrer à Bakshaan de peur d’être enfermée de nouveau. Avide de découverte, elle avait fait part de son souhait d’explorer le monde à Oreste.

Elle attend depuis, à Occelia, de connaître son destin. Ceux qui l’ont vu à Occelia à la suite la Nuit Muette disent qu’elle passe beaucoup de temps auprès d’Aaliyah, qui lui apprend, semble t-il, à être “une femme qui se respecte”.

Ardadrimis a bien changée depuis son retour de captivité, son l’influence de celle qui s’est faite son mentor de fait. Son tempérament s’est adouci, ses rêves d’évasion se sont tus, d’enfant sauvage, elle se transforme en jeune femme raisonnable et mesurée. Ses atours se sont garnis de perles et de bijoux reflétant l’origine sociale digne de la fille de Nastélian. Difficile de reconnaître l’ancien véhicule du démon Nar-Arach.

Ardadrimis

Mournblade Shmngg Shmngg