Dolorès Auliana

Jeune prêtresse de la Loi en quête de savoir

Description:

Dolorès est une belle femme brune qui va sur sa trentaine, mais on ne le remarque pas forcément immédiatement car elle préfère rester dans l’ombre. Elle est vêtue simplement et ne cherche jamais à se mettre en valeur. Elle paraît souvent austère avec les inconnus mais se montre chaleureuse avec ceux qu’elle connaît bien et qui partagent certains de ses centres d’intérêts.

Bio:

Le nom d’Auliana possède une certaine notoriété dans les Jeunes Royaumes, et particulièrement dans les Terres du sud où il est accueilli avec un mélange d’admiration et de répulsion. Cette notoriété n’est pas le fait de Dolorès, mais de son père, Alastor Auliana, qui était autrefois un chevalier du Lormyr au service de la Loi. Après avoir participé à de nombreuses campagnes et accompli bien des exploits au nom de sa foi, Alastor disparut un jour sans donner d’explication, abandonnant derrière lui ses compagnons, sa femme et sa fille encore toute jeune, pour s’embarquer dans une quête insensée et incompréhensible. Les rumeurs prétendirent que pris de folie, Alastor avait rejeté la Loi sans pour autant céder au Chaos et s’était enfui pour échapper à ses responsabilités. C’est en tout cas ce qu’en a retenu la jeune Dolorès.

Dolorès a rapidement été recueillie par le clergé de la Loi, qui l’a élevée et éduquée et l’a plus tard acceptée dans ses rangs. Sa réputation entachée par le stigmate de la trahison de son père, elle n’a jamais pu prétendre à une position importante, mais elle n’aspire ni à la gloire ni au pouvoir. Hantée par la figure de ce père qui l’a abandonnée sans un mot, elle a toujours cherché à comprendre son geste. Pour cela, elle a étudié avec acharnement la Loi, ses fondements philosophiques et l’histoire de ses champions. Avec l’âge, ses recherches se sont élargies au grand jeu dans son ensemble et elle s’est intéressée aussi à la nature du chaos, ainsi qu’aux civilisations qui par le passé s’étaient soumises aux principes. C’est ainsi qu’elle a notamment été amenée à étudier le Haut parler, dont elle apprendrait les bases à l’enfant solitaire qui allait devenir Narayan. Elle a aussi découvert que son père était parti en quête de quelqu’un ou quelque chose appelé “Tanelorn”.

Dans sa quête de compréhension, elle s’est bâtie une position philosophique peu courante. Dolorès considère aujourd’hui que la Loi est le principe bénéfique qui élèvera l’humanité. Mais pour elle, ce principe existe aujourd’hui par opposition au Chaos, qui est certes source de régression et de souffrance, mais qui est un mal nécessaire jusqu’à la victoire totale de la Loi qui mettra fin à l’histoire du monde. Elle conçoit donc une sorte de modèle dans lequel la Loi explique et englobe le Chaos. Si les serviteurs du Chaos sont pragmatiquement ses ennemis, elle considère donc qu’ils ont eux aussi un rôle à jouer dans la lutte éternelle et que leur existence se justifie. A contrario, toute tentative de sortir du schéma Loi-Chaos n’est qu’une fuite égoïste et vouée à l’échec, car on ne peut lutter contre la marche du monde.
Pour Dolorès, la conclusion est inévitable. Le père qui l’a quittée sans se retourner ne peut être qu’un être méprisable et misérable.

Aujourd’hui, Dolorès voyage régulièrement dans les Terres du Sud comme du Nord, étudiant des vestiges des civilisations anciennes et accumulant les connaissances sur le grand jeu des dieux. Pour obtenir plus d’informations qu’elle place ensuite au service de son culte, elle entretient des rapports discrets avec nombre d’érudits, y compris au sein des cultes chaotiques les plus civilisés. Ces rapports pourraient naturellement lui attirer des problèmes auprès des adorateurs les plus fanatiques de la Loi, mais elle bénéficie d’une certaine bienveillance de la part du clergé de Donblas en échange des précieuses connaissances qu’elle peut lui fournir.

En 362JR, Dolorès est de passage à Bakshaan où elle participe à la dénonciation de la Reine Trayeuse sur invitation de Narayan. Par la suite, ses recherches dans le Temple de Donblas le Sage lui valent quelques remontrances et elle envisage de quitter la ville, non sans avoir parlé à Narayan de sujets qui l’inquiètent auparavant…

Dolorès annonce à Narayan devoir quitter la ville après avoir visiblement trop fouiné dans les affaires du Temple d’Arkyn à Bakshaan. Dolorès y a découvert la quête étrange de Frère Iressac, visiblement inspiré par une vision du Seigneur de la Raison, de créer une machine capable de voir dans les méandres du présent. Les visions pour l’instant parcellaires d’Iressac le laissent entrevoir la venue d’une guerre sainte à Bakshaan, et lui et quelques illuminés se préparent à ce conflit qui s’annonce.

Dolorès est aujourd’hui hébergée par les Temples de la Loi d’Ilmar.

Dolorès Auliana

Mournblade Shmngg Drumcain