Rekmaen

Prince-Marchand de Bakshaan connue pour son commerce de gemmes

Description:

Personne n’a jamais vu Rekmaen, en dehors de sa main gracieuse qui laisse les hommes rêveurs… et les femmes jalouses. Certains la prétendent atteinte d’une maladie ou d’une déformation qui rend insoutenable son regard, d’autres y voient l’arrogance habituelle des Princes-Marchands.

Rekmaen est suivie par un garde du corps massif et muet engoncé dans une épaisse armure. Les rumeurs vont également bon train à son sujet. Ce que l’on sait de chose sûre, c’est que de tenter d’attraper la main de la damoiselle revient à encourir le risque de perdre la sienne.

Bio:

En dehors de ses dons annuels, lors de la célébration de l’indépendance de Bakshaan, aux habitants de la cité, qui l’a rendent très populaire, on connait peu de l’histoire Rekmaen. Elle est arrivée il y à cinq ans, avec des coffres débordants, se taillant de fait une place importante dans la vie économique de la cité et ne semble pas avoir d’intérêt dans la vie politique ou publique de Bakshaan malgré une position assez avantageuse. En effet, son commerce, celui des gemmes et des pierres précieuses, fait l’objet d’une redevance redistribuée aux familles nobles de la cité qui s’enrichissent avec elles et qui ont donc grand intérêt dans son affaire. Malgré la position dominante qu’elle occupe sur ce marché, elle entretien bien peu de relations avec l’aristocratie. Une situation qui lui permet de se tenir éloignée des manigances politiques mais qui la met à la merci d’une tentative de remplacement par ses partenaires. Pour l’heure, Rekmaen demeure solidement en place sur ce marché auquel elle se confine et qui lui rapportent des revenus faramineux.

Certaines personnes, dont son voisin Nastélian le Terne, prêtent à Rekmaen des origines Melnibonéennes. Son rapport à l’île aux dragons n’est, en ce cas, pas connu.

Elle a racheté la plupart des propriétés de la famille Hjera en ville, notamment le manoir familial.

Rekmaen fait partie des personnalités ayant quitté la cité avant l’explosion de violence déclenchée par le Prince des Barricades. Son retour s’est fait aussi discrètement que son départ, et les mois qui ont suivi la Bataille de Bakshaan se sont révélés en apparence assez calme à l’exception d’une rencontre avec Partann Ishméria. Suite à cette rencontre, l’annonce d’une nouvelle taxe sur les gemmes et pierres précieuses pour participer à l’effort de reconstruction a été faite par le Haut-Sénateur. Le budget des milices a également été augmenté par cette soudaine et importante rentrée financière. Depuis cette rencontre, plusieurs dignitaires des familles nobles de la Cité Ambitieuse ont rencontré la marchande. Son vœu de neutralité aurait-il été brisé ?

Rekmaen

Mournblade Shmngg Shmngg