Mournblade

Le Roi des Gueux - Acte VI
Le Triomphe de la Pérenne Ambition

Katan, Myrsath 19: Nomination de Lydéric à la tête des Blanc Manteaux. Réabilitation partielle de Leoraa et de la Phalange des élues.

Straan, Myrsath 20: Extraction de Rekmaen via la Commanderie de Hauts.

Syolan, Myrsath 21: Raid contre Galdar. Fuite de Faratt.

Lonyan, Myrsath 22: Raid contre la délégation du Primarque, assassinat de Fyrkan D’Abrassas.

Asyran, Myrsath 23: Procès de Xinyan.

Goran, Myrsath 24: Procès de Droka H’rnya.

Lassan, Myrsath 25: Raid contre Tanis de Kjn h’Lrn Gunr, Jekaem, et Corusian.

Myrsath 26 – 30: Préparations du siège de la ville. Regroupement massifs et fortification de La Demeure de l’Automne.

Goran, Myrsath 31: Attaque de l’armée du Vilmir: Bataille de Bakshaan.

View
Le Roi des Gueux - Acte V
Les Yeux de Topaze, le Miroir Étoilé, le Chevalier et le Dieu de la Mort

Goran, Myrsath 17: Raid contre Bruglinn. Rencontre avec Partann dans la foulé.

Le soir venu, mise en place du rituel de Grome contre l’être Brisé. Le rituel se termine au levé du jour et cause des tremblements de terre en surface.

Lassan, Myrsath 18: Faratt Accusé. Visite du Culte de Chardros. Raid contre Iréssac.

View
Le Roi des Gueux - Acte IV
La Procession du Sang

Événements et rumeurs pré-séance

La milice de la ville est méfiante, la milice du vieux quartier est complétement inactive suite à l’arrestation de Droka H’rnya.
Toute la ville est tendue, en cause la menace du prince des barricades et l’arrivée prochaine d’une compagnie de mercenaire. En effet compagnie de l’Ours a été engagée à grand frais, financée par une taxe exceptionnelle levée auprès du peuple, pour encadrer la procession prévue dans les jours prochains. On craint des heurts.

Pour ajouter à l’inquiétude un tremblement de terre ressenti par tous et destructeurs par endroit a agité la ville.

Du coté de la politique, L’ambassadeur d’ Ilmar est en visite à Bakshaan, une délégation des Les Néréïdes a été reçue par le sénat puis par le haut sénateur en session privée. Enfin, la suite de Mahaut Sans-Terres a été arrêtée pour sorcellerie à la surprise de beaucoup.

Lonyan, Myrsath 15:

Narayan et Oreste infiltre les forges de Richter afin de trouver des preuves. Ils constatent qu’un grand stock d’arme a été produit mais qu’il ne s’y trouve plus maintenant. Narayan compulse les livres de comptes qui laissent apparaitre des transactions douteuse.

Damaseh, Temenos et Oreste retrouvent Content Not Found: cordhelat_, le recruteur de la cause du Prince des Barricades au Boug®e et lui présentent la tête tranchée des séides portant la marque de la mouche. Assuré de la valeur ne nos héros _Content Not Found: cordhelat les emmène vers le véritable repaire du peuple des barricades. Dans de vastes souterrains en dessous du quartier du port se cache la forteresse ensevelie du peuple des barricades. Ils passent la nuit dans cette court des miracles afin de rassembler le plus d’informations possible sur les projets de Galdar, le nom utilisé pour désigner le Prince des barricades par ceux qui le suivent.

On apprend que Galdar est un Ilmiorais Estien (de l’ouest donc…) et qu’il se rend régulièrement ici. On apprend le nom de deux “lieutenants” du mouvement : Sett et Sotas.

Asyran, Myrsath 16:
Au point du jour,Leoraa est ses compagnons émergent du souterrain qui débouche sous le puis de la Demeure de l’Automne. Ils ont été trahis par Hek de Mirn. Narayan et Ancelin entament une longue discussion avec ce groupe qui semble être une Phalange d’élus de La Loi.
Peu après Damaseh, Temenos et Oreste reviennent et apporte les informations qu’ils ont récupérés pendant la nuit.
Un long débat, tanto à dix, tantôt à cinq, permet aux Élus de peser leur options et de choisir une ligne d’action:

  • Rencontrer Yvon.
  • Rencontrer Mahaut.
  • Retrouver Ritza.
  • Appréhender Richter.
  • Faire tomber Partaan et Hek.
  • Trouver un moyen de contenir l’L’Être Brisé qui n’implique pas le sacrifice d’âmes Humaines.

Temenos et Narayan se rendent au temple de Straasha afin de tenter de se rapprocher de Mahaut Sans-Terres ou de sa suite.
Ancelin et Damaseh se rendent au Sénat avec Léora afin de rencontrer Yvon.

Oreste se rend à la Maison Discrète afin de se renseigner sur les possibilités d’autres cultes pour contenir l’Être Brisé.

À la fin de la procession, le peuple des barricades, mené par le Prince lui même lance une attaque contre la Troupe de l’Ours. Un bain de sang s’ensuit les mercenaires massacres, révoltés, fidèles, et miliciens.

Une rumeur s’empare de la ville, des émeutes éclates un peu partout. Des foules se massent devant le sénat.
Les manteaux blancs réussissent à repousser la troupe de l’Ours jusque dans les Geôles Noyées, mais le mal est fait. Le Haut Quartier est bouclé, le Sénat est assiégé, le peuple enragé, la milice débordée.

Temenos et Narayan se rendent aux Geôles Noyés après avoir brièvement croisé Oreste sur le lieu du premier massacre. Lui se rend dans le Vieux Quartier afin d’assurer la sécurité de Oubliés de Gus puis de Livia et Josh.

Ancelin avait devancer Oreste est à déjà rassembler les Oubliés ainsi que ses amis Eshmiris à la Demeure de l’Automne.
Damaseh retourne voir le peuple des Barricade afin d’en apprendre plus sur les suites du mouvement.

Oreste apprend de Livia que Josh à été attaquer dans la nuit par un membre de la Guilde des Papillons, Hyeraem est intervenu contre l’assassin. Josh est gravement blessé, Livia plus légèrement, Oreste les amènes tout les deux à la Demeure ou avec l’aide d’Ancelin il organise le logis et le campement afin que tout le monde soit le plus confortable possible.

Ancelin discute longuement avec Leoraa Alphis. Oreste passe à La Givrée et conseil à Rockerd de fermer et de barricader l’établissement.
Damaseh passe prendre des nouvelles du requin.

Oreste passe prendre des nouvelles d’Ashem et apprend que celui-ci à retrouvé Ritza. Oreste passe ensuite voir Mme Hjera et découvre que le Haut-Quartier est protéger par des milices privées, les nobles et princes marchand ne faisant plus confiance au Sénat. En retour vers la Demeure il confirme la validité de l’adresse de Mme Ritza.

Narayan et Temenos on réussit à pénétrer dans les Geôles, capturé l’un des mercenaires, et libérer le Sergent Bragass et quelques geôliers. ils rentrent à la Demeure de l’automne. Un entretien s’engage avec le mercenaire récupéré, on constate au fond de de sa bouche une marque rouge vif, équivalente, bien que moins vive, que celle constatée sur André après qu’il eu consommé un potion qui rend agressif et insensible à la douleur. Cette potion analysé à l’époque par Damaseh avait été liée par Alchimie et comportant un ingrédient principal : le Rouge de Trousse, un composé originaire d’Ilmiora qui donne son effet à la potion.

En discutant, le groupe apprend que des jeunes filles ressemblant à des esclaves provenant de l’orient mystérieux on distribué de l’eau aux mercenaires. Cette eau aurais contenu la décoction alchimique et aurait rendu furieux et agressif les mercenaires.

Après avoir discuter avec le membre de la troupe de l’Ours, les Élus décident de se séparer: Ancelin et Oreste iront chercher Mme Ritza avec Corusian et Kjn pendant que Narayan, Temenos et Damaseh accompagnés de Jekaem iront appréhender Richter.

Les deux groupe rentrent avec leur prisonnier.
Narayan et Temenos retourne ensuite au temple de Straasha pour y rencontrer Mahaut.
Les négociations se passent bien.

À leur retour, Oreste, Damaseh et Ancelin parte pour les Geôles Noyés avec le mercenaire afin de négocier avec le capitaine de la compagnie.
Les négociations se passent bien.

Au coeur de la nuit Oreste passe à la guilde des Emissaires pour faire partir une missive informant Oren et Occélia de l’imminence d’une attaque du Vilmir sur Bakshaan, dans l’espoir qu’il pourrons envoyer des troupes et ainsi gagner quelques faveurs.

View
Le Chant des Boradrims
Le Balance Cosmique

Syolan, Moonphath 26:
Dans une Occelia encore secouée par le mystère de la nuit muette et des drames qui on entouré la Fête des Chromatides un certain Celestio Nicomede explorateur venue des Cités Pourpres est venue quérir le soutient de dame Aaliyah Athénaïr bint Khalid al-Karlaakin pour une expédition à la découverte du Désert des Soupirs et de ses secrets.

Le même jour, le marchand Karlaakin Bari-Hadi Mosaref, est lui aussi venue demander le soutient de la fille de l’ancien Sultan de Karlaak. C’est dans un but commercial que Bari-Hadi et sa soeur Daïssa prévoient de se rendre au point de rencontre et d’échange de Flanc-du-Fennec, Mais Aaliyah ne manque pas de saisir l’opportunité de renforcer la troupe de l’explorateur Celestio.

C’est donc le soir même que Celestio et ses hommes de confiance, Ciriaco et Tadheus Gladwin, font la connaissance de Bari-Hadi, Daïssa, son compagnon Osvald, et leurs guides et escortes recrutés le jour même, Tiberias Dyblin, Cassandre Blackfeet, et Khalista.

Après quelques échanges tendus, les négociations aboutissent, les deux expéditions n’en deviennent qu’une, ayant pour but de rencontrer les nomades, d’établir un nouveau poste de commerce, plus loin dans le désert, mais aussi d’en apprendre plus sur les coutumes des Boradrims, de cartographier le plus possible le désert et de découvrir ce que les sables protègent.

Goran, Moonpthath 29:
Après deux journées laborieuses de préparatifs méticuleux, la compagnie est enfin prête à quitter Occelia. Neufs compagnons, dix-huit chevaux, cinq chariots de marchandises et denrées des jeunes royaumes, forment donc la caravane qui se lance sur les routes désertes du nord d’Ilmiora.

Nuls d’entre eux ne sait exactement dans combien de temps il retrouverons la civilisation qu’ils abandonnent, tous espères qu’ils reviendrons chargés de richesses, de découvertes, et d’aventures, mais tous se demandent surtout si ils auront assez de vivres et d’eau pour le voyage retour.

Straan, Moonpthath 32:
Les premiers jours de voyage sont paisibles. Les talents de chasse de Tiberias et la connaissance du terrain de Celestio Nicomede permettent au groupe de ne pas entamer ses provisions d’eau ni de nourriture.

Mais les esprits s’assombrissent lorsque les aventuriers tombe sur les quelques survivants gravement blessés d’une autre caravane, voyageant depuis Karlaak, le long de la frontière nord d’Ilmiora et victimes d’une attaque de nomades. Quelques rations et une carte vers Occelia sont offert aux pauvres survivants, et tout les esprits sont en alerte à l’idée de cette menace supplémentaire. Tiberias Voyage maintenant en éclaireur du gros de la troupe et les tour de garde nocturnes sont doublés.

Goran, Moonpthath 36:
A leur arrivée à Flanc-du-Fennec, les aventuriers sont horrifiés par le massacre qui semble s’y être produit quelques heures plus tôt. Ils décident d’établir leur campement a quelques distances du poste d’échange ravagé et dans l’ombre protectrice du Fennec.

Tôt dans la nuit, alors que Tadheus partage son tour de garde avec la jeune orpheline Khalista, un survivant au massacre de Flanc-du-Fennec l’attaque pensant que la jeunes Boradrim est sa captive.
Après quelques instants de panique, la situation est clarifiée, et Khalista réussit à Calmer le Boradrim solitaire.
Neferïn explique alors à la troupe Ilmioraise qu’une partie de son clans on été capturé pour être réduit en esclavage part un groupe de brigands qui ont trouver refuge dans une ancienne tour de garde Melnibonéenne en ruine, un peu plus loin le long de la frontière.

Grâce aux information recueillient par Neferïn, aux talents de stratège de Bari-Hadi, et à l’effort conjugué de tous les combattants, tant archers que bretteurs, la bataille de la Tour Inclinée est sanglante mais brève, et les Boradrim prisonniers peuvent êtres sauvés des flammes dans lesquels leur bourreaux ont tenté de faire disparaitre leur crime.

Lassan, Moonpthath 37:
Après avoir rassurer le Meneur du clan nomade Sakhil, non sans l’aide de Neferïn et Khalista, sur leur intentions et les motifs de leur expédition, celui-ci accepte de mener Celestio Nicomede, Bari-Hadi, Tiberias, et leur compagnons vers l’Oasis du Sacrifice ou le reste de son clan l’attend.
C’est une longue marche dans le désert qui ne sera pas facile et réduira le stock de vivres à néant averti Sakhil, mais la seule idée d’être les premiers voyageurs à parcourir le désert au côté des Boradrim suffit à convaincre les compagnons.

Goran, Myrsath 3:
Après une semaine de marche harassante dans le décor brulant du désert, l’expédition arrive à l’Oasis du Sacrifice. Tous sont touchés par le poids de l’isolement culturel, et ressentent les effet de la chaleur étouffante et du soupirs permanent du vent dans les dunes. Mais l’oasis est un paradis de vie et de communauté et tout le clan est très accueillant avec ces étrangers qui font tout les efforts possibles pour gagner leur respect.

Lassan, Myrsath 4:
Sakhil propose d’accompagner les explorateurs jusqu’à l’Oasis de la Fleur d’Argent, ou doit se tenir le rassemblement annuel du peuple Boradrim. Le voyage sera une nouvelle fois éprouvant mais cette fois les voyageurs seront entourés du clan, de la sécurité et du réconfort qu’un groupe si nombreux apporte.

Goran, Myrsath 10:
Après un voyage paisible entre les dunes brûlantes la caravane arrive en vue de l’Oasis de la Fleur d’Argent. Pendant la semaine de marche Khalista a continuer à renouer avec son passé et ses racines, Celestio Nicomede a apprit beaucoup à propos des Boradrim en parlant longuement avec Neferïn; Tiberias et Cassandre ont pu enfin être eux mêmes et vivre leur relation simplement, Bari-Hadi et Osvald sont en revanche moins à l’aise que le reste du groupe certainement plus attachés au traditions et croyances Ilmioraines.
Une fois les négociations permettant aux étrangers d’accéder au sanctuaire principal du peuple Boradrim qu’est l’Oasis, ils font la rencontre de Shfere’n l’un des Vénérables du peuple nomade.

Celui-ci les sondes, et leur parle de son peuple et de ce pourquoi ils ont pu arriver jusqu’ici. Ils ont sauver des vies, ils ont prouvé leur humanité, leur respect pour les différences et ont gagner la gratitude des Boradrims.
Shfere’n propose aux explorateurs de prendre part aux rituels initiatiques que tout Boradrim doit traverser afin de devenir un citoyen du peuple nomade. Osvald est le seul qui refuse cet honneur.

Katan, Myrsath 12:
Pendant plusieurs jours les aventuriers traverse les différentes étapes de l’accomplissement Boradrim. En apprenant un peu plus a chaque pas sur le combat cosmique pour lequel les Boradrims se préparent à chaque étape de leur vie.
Le Rite de la Naissance, …
Le Rite de l’Amour, …
Le Rite du Combat, …
Le Rite de l’Inspiration, …
Le Rite du Passage, ….

Lonyan, Myrsath 15:
Alors que les préparatifs sont fait pour le retour vers la civilisation, et que Bari-Hadi comme Celestio on fait le plein de richesse tant matérielles qu’anthropologiques Shfere’n propose aux nouveaux Boradrim de s’aventurer encore plus loin dans le désert afin d’aller explorer des Ruines d’un Temps Passé, qui ont été récemment découvertes dans les sables. Mais il avertit aussi les aventuriers des dangers de cette entreprise et seul Tiberias, Celestio, Daïssa, Cassandre, Cariaco, et Osvald décident de partir vers le bord du monde. Neferïn sera leur guide dans les sables traitres et les vents tortueux de cette région du désert.

Tiberias et Cassandre font leur adieux à Khalista qu’il savent qu’ils ne reverrons probablement jamais puisque la jeune fille à trouver une nouvelle famille, ou plutôt, retrouver sa famille.
Celestio avec l’aide de Tiberias transcrit sur papier toutes les informations récoltées jusqu’ici et confit le manuscrit à Tadheus dans l’éventualité d’un malheur.

C’est donc un petit groupe de sept voyageurs qui quitte l’Oasis de la Fleur d’Argent, pour s’aventurer plus loin même que la plus part de Boradrims.

Asyran, Myrsath 16:
Dés le premier jour de ce voyage au bout du monde, les soupirs portés par les vents se font plus intense et s’avère même attaquer directement l’esprit des voyageurs. Ces attaques semble d’autant plus fortes la nuit, dans les rêves de plus en plus saisissants et violant des compagnons.

Katan, Myrsath 19:
Le cri du vent et ses ravage se font de plus en plus ressentir. Au coeur de la nuit, les rêves de Cassandre et Ciriaco se font tellement violant qu’ils menacent même la vie de leur compagnons de route. Les deux hommes devront être attachés pour le reste de la nuit afin de garantir la sécurité des autres. Personne de dort vraiment, tous sont à bout de forces, et peu d’entre eux espèrent encore vraiment revenir sain d’esprit de ce voyage vers le passé.

Straan, Myrsath 20:
Alors que les ruines promises sont enfin en vu un clan nomades non affilié aux autres clans capture Neferïn et laisse le reste du groupe partir. Les adieux sont dur, car le destin de Neferïn semble incertain.

Lonyan, Myrsath 22:
Le groupe arrive enfin dans les ruines de ce qui semble être un bâtiments d’archive, une sorte de tombeau de l’histoire Quarzhasie. Ils y trouvent un mausolée dédié à un héro du peuple Boradrim, racontant l’histoire de son soulèvement et de sa chute. Les aventuriers y feront une trouvaille de taille: la première Rune Humaine: Quarzhasaat.

Asyran, Myrsath 23:
Départ des ruines.

Asyran, Myrsath 30, 362 JR:
Lors d’une brève escale à l’Oasis de la Fleur d’Argent, Celestio remet la Rube à Shfere’n, et Tiberias lui explique le prédicament dans lequel se trouve Neferïn. Bari-Hadi est très heureux de retrouver sa sœur et toute la troupe se met en route vers l’Ilmiora, laissant derrière elle les rêvent du peuple Boradrim mais emportant avec eux leurs découvertes, et les souvenirs des évènements qui les ont tous changé à tout jamais.

Asyran, Sathran 4, 363 JR:
Après un long voyage, à travers une Ilmiora qu’ils ne verront jamais plus de la même façon, le groupe rejoint enfin Occelia, et peu célébrer le début de la nouvelle année.

View
Le Roi des Gueux - Acte III
Les Méandres de l’Ambition

Katan, Myrsath 12
Nous rencontrons Shaarl par l’intermédiaire de Katliin Hjera. Shaarl fait partie de la petite noblesse attirée par la richesse des Princes-Marchands de la cité, et il fréquente les soirées organisées sur le Plateau des Jardins du Gouverneur par Nastélian le Terne et Rekmaen. Nous le charmons et en profitons pour en apprendre un peu plus sur la situation politique de la Cité Ambitieuse. Notre plan fonctionne et il nous fera entrer le lendemain dans les soirées du père d’Ardadrimis.

Au cours d’un entretien avec le fou des princes, Narayan apprend deux informations précieuses. D’une part, d’après Tatterdemalion, si les sénateurs Jiako et Mahaut sont des adversaires le jour, ils vivent ensemble de toutes autres aventures la nuit. D’autre part, le Haut sénateur Partann Ishmeria disposerait d’un cercle de conseillers proches qui court-circuiterait de fait les sénateurs, format un Sénat hors du Sénat. Ainsi, son amitié directe avec Hek de Mirn rendrait Yvon presque inutile, Vishkar Nodran serait son soutien auprès des princes-marchands, etc.

Ce soir là, nous fêtons également l’anniversaire de Damaseh. Une attention inhabituelle qui touche le géant.

Dans la nuit, une deuxième visite auprès des hommes du Prince des barricades permet d’apprendre que son repère sous la ville est régulièrement attaqué par des hommes apparemment déments, portant des marques ressemblant à des mouches. Il nous est demandé de régler ce problème pour prouver notre utilité et notre bonne foi.

Straan, Myrsath 13
Après une journée d’enquête, et d’achat de parures adaptées, nous nous rendons auprès de Nastélian. Après une interminable ascension, nous parvenons jusqu’aux Jardins du Gouverneur. Nous y rencontrons du beau monde et beaucoup d’étrangers, dont notamment un équipage venu du Shazaar parmi lequel se trouve un cousin d’Ancelin, ou des émissaires du Peuple Ocre qui ne reconnaissent pas en Damaseh le troisième sauveur de leur peuple. Nous apercevons aussi dans les jardins le Prince-marchand Andémion Gallan. En fin de soirée, nous rencontrons Nastelian le terne, le maître des lieux.

L’histoire que nous lui racontons reste proche de la vérité : après avoir fait naufrage sur une île, nous avons été kidnappés par des cannibales. Pendant notre évasion, nous avons fait la rencontre du PanTangien Karras, qui retenait Ardadrimis prisonnière. Nous l’avons tué puis avons découvert qu’il possédait un objet permettant de contrôler le démon qui habitait la jeune fille. En négociant avec le démon, nous avons appris qu’il désirait avant tout rentrer chez lui, et en échange de sa libération, il nous a fait voyager à travers un portail jusqu’à la forêt de Troos. De là, nous sommes rentrés à Occélia où nous avons laissé Ardadrimis en sécurité.

Au cours de notre discussion, nous avons ressenti chez Nastelian de la colère contre les temples de la Loi et nous avons compris qu’il avait sans doute des comptes à régler avec eux. Il semble avoir bien accueilli nos nouvelles et nos explications et a accepté de servir de “conseiller politique” à la cause d’Oren selon nos besoins à Bakshaan. Il a surtout demandé à pouvoir envoyer au plus tôt un émissaire à Occélia pour s’assurer de la bonne santé d’Ardadrimis, ce que nous avons accepté. Il a aussi signalé que si Oren devait un jour emprunter de l’argent, il préférerait que cela se fasse via son propre réseau plutôt que par celui de la Lettre de change, une banque d’affaire du Jarkhor.

Syolan, Myrsath 14
Nous sommes secrètement convoqués par le Haut sénateur Partann Ishmeria qui nous fait des menaces à peine dissimulées. D’après lui, un contact de Faratt (un certain Felezyr Pragar) aurait essayé de nous dénoncer au temple de Donblas comme agents du Chaos (mais quelle calomnie !). Il aurait agi sur les ordres d’Arpande le bon, le grand prêtre d’Arkyn. Heureusement, il aurait fait une chute dans les escaliers du temple, et Partann semble suggérer qu’il est en mesure d’empêcher d’autres agents porteurs de messages similaires d’accéder à Hek de Mirn tant que nous ne le menaçons pas. Il affirme avoir découvert par hasard l’existence du réseau des Oubliés quand la Dame de Lorn s’est présentée chez lui comme s’il en était responsable, munie d’une fausse lettre signée de sa main. La description qu’il nous fait du réseau confirme ce que nous en savons, à ceci près qu’il ne mentionne à aucun moment Harkem. Le réseau aurait été monté il y a trois ans.

Après son départ, nous apprenons que le bordel de la Dame de Lorn a brûlé dans la nuit (sa patronne figure parmi les victimes) et que Croc a été mystérieusement dévoré par ses propres bêtes dans le même temps. Narayan se rend au bordel où il récolte diverses informations : l’établissement a brûlé depuis le grenier, qui a été intégralement ravagé. Le premier étage, où se trouvait le bureau de la Dame de Lorn, a été intégralement fouillé, y compris les compartiments secrets, ce qui explique pourquoi le livre de comptes secret de la patronne a disparu. En fouillant les décombres, Narayan trouve une pièce d’altqui et trois épées similaires à celles des hommes de Harkem. Il repère aussi un escalier qui partait du grenier et descendait directement au sous-sol, sans s’arrêter à aucun étage. Il apprend enfin l’existence d’un témoin, une fille qui cachée a pu voir trois hommes au visage voilé tuer de nombreuses servantes et mettre le feu. Leur description correspond à celle de l’assassin contre lequel Damaseh s’était battu à Occélia. Narayan réussit à retrouver une autre fille de l’établissement qu’il demande dans la foulée à la Chatte à plumes de garder au chaud.
De son côté, Oreste enquête aux arènes de Croc, dont la mort est tout aussi suspicieuse (il est entré seul dans la cage des bêtes pour les nourrir et a été dévoré, alors qu’il les pratiquait depuis des années).

Narayan tente ensuite d’obtenir des informations sur Harkem en retournant à la Maison cossue, en se rendant dans l’autre taverne où des Argimiliais jouent à l’altqui, en interrogeant Aggma et le survivant de la ferme, mais rien n’y fait. Il apprend simplement que l’homme se rendait régulièrement auprès de sa maîtresse, une certaine Ritsa (un nom assez courant originaire des Cités pourpres), et découvre l’existence d’un autre intermédiaire dans le réseau, un mystérieux mendiant dont personne ne sait rien mais qui faisait flipper tout le monde.
Temenos a plus de chance dans ses recherches sur les fameuses armes anonymes maniées par les gens du réseau. En se rendant dans le quartier des forgerons dans le Caravansérail, il arrive à la conclusion qu’elles doivent venir des ateliers du vieux Richter. Ceux-ci semblent connaître une forte activité qui s’effondre immédiatement dès que quelqu’un d’extérieur approche.

En parallèle, nous apprenons que tous les capitaines de la Milice subissent en ce moment une forte pression pour obtenir plus de résultats et une sécurité renforcée. Droka en particulier est la cible d’une enquête pour contrebande et corruption. Elle soupçonne Drusk, le capitaine de la milice du centre-ville, d’être à l’origine de sa dénonciation. Le magistrat en charge de l’affaire est un un certain Elten, qui a la réputation d’être réglo. Droka pense que le sénateur Harl pourrait lui venir en aide par solidarité en Tarkeshi. A notre demande, le Requin accepte de la mettre en contact avec le sénateur.

Lors d’une dernière entrevue avec Dolorès Auriana avant le départ de celle-ci, Narayan en apprend plus sur Arpande et le temple d’Arkyn. Dolorès doute que le grand prêtre soit réellement à l’origine de nos problèmes. Elle lui parle d’un certain Frère Irsec, qui suite à une vision d’Arkyn lui montrant comment construire une machine qui permettrait de voir au-delà des mailles du présent, aurait vu grâce à cette machine (encore incomplète) une guerre sainte à Bakshaan. Une tentative de Dolorès d’en parler avec Arpande, infructueuse car il était occupé ou absent, lui aurait valu dès le lendemain de ne plus être la bienvenue au temple. Elle confirme enfin que Pragar était un noble pieux, proche de Faratt mais aussi d’Yvon.

Pendant la nuit, Damaseh découvre Neia en pleurs et finit par apprendre d’elle qu’elle a été violée par l’un des Oubliés. Il est décidé d’exécuter le coupable après avoir eu une explication avec les autres.

Lonyan, Myrsath 15
Nous partons à l’exploration dans les souterrains à la recherche des assassins d’Alghast.
Après avoir traversé les égouts en évitant des patrouilles de la milice, nous descendons un large puits. Oreste et Ancelin on été légèrement blessés lors la descente. Nous nous perdons un peu et perdons du temps, mais trouvons un deuxième puits plus étroit et descendons plus profondément. Après avoir longtemps erré dans le dédale de ce troisième niveau, nous trouvons un escalier descendant encore plus profond dans les ténèbres.

Après une longue descente nous arrivons dans une vaste salle voûtée très sombre, soutenue par des pylônes gravés de marques Melnibonéennes, des mouches volent dans l’obscurité, une silhouette semble gravée sur un mur au fond de la salle.

La silhouette est en fait une immense statue de forme humanoïde, semblant faire partie intégrante du mur et dont la chevelure s’élève jusqu’en haut de la voûte.

La créature sourit.
“Bienvenue sur mes terres. Êtes-vous venus me nourrir ?
Vous êtes sur mes terres, et celles de ma mère. Vos maîtres m’ont enfermé, une légions entière. Ils ont détruit mon peuple et souillé le corps de ma mère.
Le peuple de ma mère est né avec la création. De la guerre entre Straasha et Grom est né un marais dans lequel le peuple de ma mère vivait. Elle plaisait à un dieu que vous appelez Nnuuurrr’c’c’. Mon corps a été brisé. Je veux restaurer les terres de mon peuple.”

Le rire de la créature fait vibrer la voûte.

Un groupe de servants arrivent. Ancelin, Damaseh et Temenos s’approchent d’eux. Oreste et Narayan tentent de les contourner.

“Vous Êtes sur les terres de notre seigneur. Nous voulons le libérer, il est finalement le maître légitime des lieux. Nous l’appelons « ”/characters/l-tre-bris" class=“wiki-content-link”>l’être brisé ». Nous lui avons déjà donné des centaines d’âmes. Certaines tombent du ciel, d’autres nous allons chercher."

“J’ai FAIM!!!”
Le rugissement de la créature fais trembler toute la salle. Un combat s’engage, il est sanglant mais bref. Ils ne semblent pas avoir l’esprit clair.

Nous sortons avec l’un des servants. Nous ne savons pas s’ils nous ont suivis.
Nous retrouvons la surface en début d’après midi.
Un tremblement de terre a secoué la ville.

View
Le Roi des Gueux - Acte II
Les Arènes de la Griffe

Goran, Myrsath 10
Maintenant que nous avons identifié la Commanderie des Hauts comme un repère d’Arkem et de ses hommes, Oreste y mène une reconnaissance dans la journée et le soir venu, nous lançons l’assaut en espérant intercepter la livraison prévue à cette date. Oreste, Jekaem et Narayan s’infiltrent dans la Commanderie et ouvrent la porte de la cour aux autres, permettant à Ancelin de faire une charge de cavalerie contre la porte du bâtiment lui-même. Nous éliminons rapidement plusieurs hommes à l’intérieur, mais d’autres s’enfuient pas les tunnels inondés qu’un mécanisme visiblement melnibonéen permet de vider pour une durée aléatoire. La majorité du groupe les poursuit par les souterrains tandis qu’Ancelin galope à la surface pour se rendre à la tour où les barbares du Pikarayd attendent effectivement leur marchandise.

Après avoir actionné une porte au mécanisme complexe grâce à la présence d’esprit de Damaseh, manqué de perdre les fugitifs et évité un groupe tiers dans les égoûts de Bakshaan, nous arrivons à la tour peu après un unique survivant – que les barbares exécutent sans états d’âme quand il tente de les prévenir. Malheureusement, aucune trace d’Arkem à proximité. Une discussion rapide montre que la négociation est vouée à l’échec et nous massacrons la majorité des barbares. Les survivants coopèrent enfin et nous mènent au lieu où ils devaient emporter les esclaves. Sur le chemin, nous dépassons une auberge de campagne où Narayan aperçoit Rossa qui semble travailler comme serveuse, et nous arrivons à un grand corps de ferme sinistre, sans doute à cause du charnier qui le borde…

Un nouveau combat s’ensuit, et après être venu à bout d’une sorte de géant suicidaire ayant ingéré une potion douteuse, nous capturons la maîtresse des lieux, une vieille femme nommée Aggma. Elle nous affirme travailler pour le Haut sénateur Partann Ishmeria et possède en effet un sauf-conduit qui semble signé de la main de celui-ci ! Elle nous explique le fonctionnement du Réseau des Oubliés, dans lequel Arkem “achète” des citoyens bakshaanites qui ne manqueront à personne, les fait parvenir à cette ferme où ils sont “reconditionnés” (défigurés et brisés mentalement), avant d’être ramenés dans la ville et vendus comme esclaves dans le quartier du Caravansérail, dans un bordel tenu par une certaine Dame de Lorn. Nous apprenons enfin que Corusian n’est plus ici. Il y a bien été amené il y a 3 jours mais a été emmené presque aussitôt à Bakshaan. Avant de repartir vers la ville, nous fouillons le charnier où nous trouvons entre autres un cadavre qui se distingue des autres : il a les doigts coupés, comme si on lui avait retiré des bagues de valeur, et un tatouage de tigre.

Lassan, Myrsath 11
Narayan et Jekaem se rendent à l’établissement de la Dame de Lorn en se faisant passer pour des riches étrangers en visite et réussissent à se faire admettre à la vente “privée” qui doit avoir lieu le soir même. Hélas, toujours pas de Corusian, mais en achetant une oubliée nommée Lyssà, nous apprenons qu’il a été vendu à des arènes clandestines du quartier, les arènes de la Griffe, tenues par un certain Croc. Nous nous rendons auprès de lui et le convainquons d’organiser un combat entre notre “esclave” Damaseh et Corusian, dont le vaincu sera gardé par le propriétaire du vaincu. Grâce à une prestation de haut vol de Damaseh, nous récupérons enfin Corusian, et après quelques explications de celui-ci, notre argent !

View
Le Roi des Gueux - Acte I
Le Chemin des Oubliés

Syolan, Myrsath 7

Lonyan, Myrsath 8

Asyran, Myrsath 9

View
Troubles
La Disparition de Corusian

Katan, Myrsath 5
Nous sommes de retour à Bakshaan, après trois semaines d’un voyages sans grande saveur (partiellement en raison de la cuisine d’Oreste).
Nous découvrons la demeure de l’Automne sens dessus dessous et vide ! Corusian, Thalia et Neia ont disparu. Plus grave encore, l’argent n’est plus là…
Une lettre de Corusian est livré par messager nous indiquant qu’il doit disparaître de la ville mais que l’argent est en lieu sûr.
Après une journée de recherche infructueuse le groupe décide de dormir.

Straan, Myrsath 6
Le groupe part à la recherche des deux sœurs et de l’argent. Si il est impossible de retrouver Corusian ou l’argent, Ancelin finit par retrouver les deux sœurs qui avaient été placés par Corusian auprès de sœur Yhla. Sur le chemin du retour à la demeure Ancelin et Thalia se font agresser par Tanis et sa bande qui cherche Corusian pour une histoire de dette à régler.
Nos recherche de Corusian ne mènent à rien. Il s’est tout simplement volatilisé. De plus l’agitation de la ville ne nous permet pas de nous concentrer exclusivement sur les pistes minimes que nous avons.
Nous avons demander à Ashem d’enquêter de son côté, peu être aura-t-il plus de chance que nous.

Narayan à aussi eut une entrevue avec les barons de la Chatte à Plume.

View
La Nuit Muette
Celle Qui Peint le Noir du Ciel

La Nuit Muette est une journée rêvée par tous les individus présents à Occelia dans la nuit du 22 au 23 Moonphath.

Cette journée commença tout à fait normalement, dans une ambiance un peu morne, puisque les funérailles de Romuald avaient eu lieu la veille au soir. C’est vers le milieu de la matinée que les gardes d’Occelia repèrent d’étranges éclats métalliques au niveau des forêts entourant Occelia. Ancelin, Damaseh et Oreste décident d’aller voir de quoi il en retourne accompagnés de quelques gardes.

Arrivé devant la forêt le groupe se rend compte que toutes les plantes ont été transmutées en métal (évènement apparenté à la Loi) et après une courte exploration des environs ce changement semble couvrir l’ensemble de la forêt. Le groupe décide donc de rentrer rendre compte à la famille Khosselys.

Malheureusement une fois rentrés les Élus se rendent compte qu’une tour a remplacé l’ancien marché et pire encore, que tous les individus présents sur le marché au moment de son apparition ont disparu. Les Élus décident donc d’explorer la tour mais sont vite décontenancés par l’inutilité d’une telle tâche : la tour est vide malgré des traces de vécu, il y a probablement longtemps. Néanmoins quelques observations intéressantes sont à noter, la tour d’aspect ménilbonéenne n’est PAS une tour ménilbonéenne, elle est éclairée par de petits cristaux (toujours actif) et en son sommet se trouve un énorme cristal rouge (inerte).

Une session extraordinaire a alors lieu au palais, là le groupe apprend que de nombreuses personnes disparaissent après être entrées dans des pièces (impossible de rouvrir la porte ou les issus) et que des inconnus peu loquasses ont fait leur apparition en ville. Ces « fantômes » ne parlent pas et ne semble pas avoir de but précis en ville. Ancelin, sur un coup de sang, décide alors d’utiliser sa rune de Vision à l’intérieur de la tour. L’effet n’est pas celui escompté. Ancelin aperçoit les meubles de métal qui devaient en temps normal habillés la pièce principale mais surtout, descendant des escaliers, une forme humanoïde faite de noir avec un visage de femme. Tout s’effrite autour de la monstruosité et la tour finit par s’écrouler.

Pendant ce temps, dans le palais, un individu tout à fait singulier fait son apparition (ci-après nommé « l’Individu »). S’il partage le style vestimentaire des « fantômes » en ville, lui demeure tout à fait loquasse, sur le qui-vive et armé. Malheureusement la barrière de la langue rend les choses compliquées, même si le groupe arrive à le mettre en confiance. Après quelques dessins remplis de bonnes volontés le groupe semble comprendre qu’il y a une histoire avec des portes, qu’il fuit la créature aperçu par Ancelin, qu’il n’a aucune notion de géographie des jeunes royaumes ni des dieux du Chaos et de la Loi.

Dépourvu d’idée le groupe décide d’explorer la ville à la recherche d’une « porte » qui aurait un effet plus spécifique que les autres. En effet, de plus en plus de portes ne donnent plus sur les pièces où elles sont sensé donner, cela semble être alors la piste la plus sérieuse même si sans autres indications cela se fait au hasard pur et dur. Au cours de leur balade les Élus noterons l’apparition de plusieurs dizaines de potences là où se trouvait un quartier que l’Individu semble reconnaître tout comme la tour effondrée.

La nuit commence alors à tomber et au fur et à mesure que le temps passe, de plus en plus de quartiers en périphérie de la ville sombre dans l’obscurité la plus totale, des rumeurs d’une dame noire circulent en ville. Les Élus comprennent que le temps est compté (et qu’ils sont suivis par un chat étrange) mais ne trouvent pas de solution évidente.

Finalement [et là il faudra me rappeler comment on en était arrivé là] le groupe et tous les survivants de la ville se dirigent vers la forêt où ils trouvent une autre tour. En haut de celle-ci se trouve une porte qui permet à l’Individu de repartir, après avoir écrit quelques phrases sur un papier à la demande d’Ancelin. Tout le monde finit par s’endormir.

Au réveil, tout ceci se révèle n’être qu’un rêve ! Sauf qu’en fait, pas tout à fait. Le groupe possède toujours son échantillon de métal en provenance de la forêt, le papier de l’Individu et tout le monde a fait exactement le même rêve (sauf ceux mort au cours de la nuit, pour qui le rêve s’arrêtait là).

View
Faux-Semblants
La Trahison des Chromatides

Straan, Moonphath 18

Après une longue semaine sur les routes, nous arrivons enfin à Occelia. Les faubourgs on triplé de population depuis notre départ pour Bakshaan, la ville entière est en ébullition.

Nous nous rendons tout de suite auprès d’Oren pour lui faire notre rapport, il nous informe de la visite de possible nouveau soutient venus d’Ilmar pendant les Chromatides qui commence le soir même. Il nous explique de plus différents problèmes qui causent entre autres l’agitation de la ville, et nous charge de tenter de les apaiser.

Tout d’abord, une nouvelle pègre semble s’être développée à Occelia parmi les nouveaux arrivants et menacer l’équilibre de la cité. Le symptôme le plus inquiétant est la consommation de drogues liées aux pigments-songes, qui semble toucher pour la première fois la noblesse locale.

De plus, des marchands d’informations opèrent à la frontière des nouveaux faubourgs et commercent même avec des étrangers, à qui ils communiquent des informations potentiellement dangereuses pour nous.

Peut-être est-ce lié, mais l’un des invités d’Oren semble au courant de l’existence de loges de l’Assemblée, dont une à Bakshaan ! Il nous faut savoir pourquoi.

Nous retrouvons nos familles et nos amis, pour le meilleur et pour le pire. Narayan, qui n’a pas cette “chance”, retrouve une famille de substitution en la personne d’Opale, arrivée trois jours auparavant avec Gallam.

Dans la soirée, nous assistons à une réception organisée par Oren et les Khosseylis. C’est l’occasion de rencontrer trois invités de marque venus d’Ilmar : le sénateur Lykkan, le noble Haleem Yssios, jeune héritier d’une noble maison militaire sur le déclin, et le marchand Méphialtos. Tous trois ont été “profilés” par Shakrem comme des sympathisants potentiels de la cause d’Oren.

Nous apercevons aussi pour la première fois Kylas de Rivenoire, vieil ami commun d’Oren et de Sëmil Khosselys. Il est présent sur invitation de Sëmil, ce qui provoque la colère d’Oren.

Narayan passe une partie de la nuit en “conversation” avec Haleem et les esclaves de celui-ci. Il apprend que le jeune Yssios est venu à Occelia pour y acheter une nouvelle esclave exceptionnelle, et qu’il compte le faire dans l’une des maisons d’enchères discrète de la ville. Quant aux renseignements confidentiels dont il dispose, il prétend les tenir de Shakrem elle-même, qu’il dit avoir rencontrée deux fois (ce qui contredit le témoignage de celle-ci).

Syolan, Moonphath 19

Les Chromatides animent la ville, mais nous n’avons pas le temps d’en profiter. Il semble que tout ce qui pouvait mal tourner pour l’Assemblée c’est réaliser, tensions internes, pressions extérieures, surchauffe démographique, mécontentement de la population. Et la présence des invités de marque ne semble rien arranger.

Une entrevue entre Oren et Gallam a lieu tôt le matin et il est décidé que le Murmure sera mis à l’épreuve immédiatement dans la recherche d’informations sur la nouvelle pègre et les marchands de renseignements. Pour qu’il puisse travailler l’esprit tranquille, Opale est relocalisée dans l’un des refuges sécurisés de l’Assemblée.

Oreste et Narayan se renseignent sur la nouvelle pègre auprès du chef de l’ancienne, Pelléas Andelioris. Celui-ci leur décrit trois groupes dont il ignore s’ils sont liés entre eux ou non : les Epouvantails, responsables d’un racket aux nouveaux arrivants dont Gallam et Opale ont déjà été les cibles ; les Panthères, des trafiquants et marchands d’esclaves ; et le Cinabre, responsable de la distribution de drogue auprès de la jeunesse dorée d’Occelia. Il leur donne aussi l’adresse de la Maison ambrée, une maison de vente aux enchères très exclusive, qu’ils transmettent aussitôt à Haleem. Alors qu’ils rendent visite à Olahn Skjae pour discuter de l’organisation de la milice en ville, Narayan disparaît comme par évaporation. Cela n’empêche pas Oreste de faire avouer à Olahn qu’il a consacré en secret de l’argent à mettre en place un élevage de molosses à des fins militaires, sur demande de Vallar, et que c’est peut-être l’un de ses chiens qui a pu attaquer Romuald. Oreste convainc Olahn de tout raconter à Oren.

De leur côté, Damaseh, Ancelin et Témenos forment un plan pour faire participer le Peuple rouge à l’aménagement des faubourgs pour permettre à ses membres de s’intégrer et de lutter contre les préjugés à leur égard. Le plan est aussitôt exécuté.

Pendant que Témenos reprend en main l’organisation des forges de l’Assemblée, qui s’est dégradée sous la direction peu expérimentée de son remplaçant, Damaseh est appelé au chevet d’un jeune noble qui semble avoir fait une overdose d’une drogue appelée l’encre noire. Il rencontre plus de succès avec lui qu’avec Romuald, dont il n’arrive pas à guérir rapidement la blessure.

Le soir venu, alors que nous avions convenu d’aller attendre une visite potentielle des épouvantails chez Opale et Gallam, Narayan réapparaît soudainement et en met visiblement trois hors d’état de nuire. Une fois les familles d’Ancelin et Oreste mises en sécurité pour éviter des représailles, nous remontons la piste des épouvantails jusqu’à une tente où un de leurs supérieurs doit venir récupérer leur butin.

Lonyan, Moonphath 20

Au petit matin, l’un des Epouvantails rentre effectivement dans la tente où l’attendent les membres les plus compatissants et compréhensifs des élus : Narayan, Témenos et Ancelin. Une courte discussion plus tard, le brigand est mort et nous nous dirigeons vers la Taverne des survivants, où il était censé déposer le pactole pour qu’un autre Epouvantail (encore !) vienne le récupérer. Nous confirmons rapidement que le patron n’est pas directement impliqué, mais personne ne viendra récupérer la somme.

Pendant la nuit, Gallam a aussi fait son rapport à Ancelin et Oreste, révélant qu’il a découvert deux marchands d’information qui semblent centraliser ce commerce autour de la ville.

Hélas, c’est alors que le pire est arrivé ! Romuald est mort, succombant à sa blessure au visage malgré tous les efforts de Damaseh. Fou de douleur, Oreste prend à parti Olahn, puis Vallar, avant d’aller tuer les chiens avec l’aide de Balaan.

De son côté, Damaseh continue à enquêter sur l’encre noire auprès des jeunes nobles et réussit à obtenir la description d’un revendeur du Cinabre. Il obtient aussi un échantillon de la drogue et établit qu’elle ne ressemble en rien aux pigments-songes mais semble être une nouvelle forme obtenue par un procédé différent.

En discutant avec Aaliyah, Ancelin découvre que la femme de Sëmil l’a trompé avec un certain Qhiraj et qu’il vient de mettre à prix la tête de celui-ci.

Dans l’après-midi, Narayan a une discussion avec Shakrem où celle-ci lui confie qu’elle pense avoir commis une erreur en invitant le sénateur Lykkan. Celui-ci ne cesse d’importuner Faraj sur les sujets les plus divers et sa sympathie pour l’Assemblée pourrait n’être que feinte. Elle réaffirme n’avoir rencontre Haleem Yssios qu’une seule fois et conclut que quelqu’un s’est fait passer pour elle à Ilmar.

Le soir, Narayan se rend à la Maison ambrée avec Haleem et repère alors que celui-ci achète une esclave venue du Désert des Soupirs à deux membres des Panthères parmi les vendeurs. Il apprend en parlant avec l’esclave que leur chef se nomme Qhiraj, puis les suit jusqu’à une maison proche des murailles de la cité.

Alors que tout le monde se retrouve chez Oren pour faire le point, le drame éclate : la ville est attaquée par les troupes de l’assemblée…

Asyran, Moonphath 21

Vallar Qaazaryon était le traitre. Il a utilisé les troupes mêmes de l’Assemblée pour attaquer la ville pendant la nuit. Corrompu par sa vanité il était de mèche avec le sénateur Lykkan, qui lui à quitté la ville avant le début de la bataille. Heureusement nous avons réussi à l’arrêter. Il ne pourra plus nuire à Oren. Le dernier jour des Chromatides fut un jour de liesse générale dans la ville et le faubourgs ravagés.

Goran, Moonphath 22

Vallar à été exécuté aujourd’hui. Il semble de plus que nombres des problèmes de l’Assemblée était liés à sa trahison. Le camp sera néanmoins reconstruit de l’autre côté du Lac des Peintres Noyés afin d’apaiser la population intramuros, et d’affirmer l’existence de l’Assemblée en tant que tel.

La journée restera relativement sans évènements tandis que le campement commence son déménagement de l’autre côté de la rive. Des zhares’h sont réquisitionnés afin de construire les limites du nouveau camp alors qu’Ancelin leur annonce diplomatiquement qu’ils devront bientôt se passer des élus.

En fin de journée 11 cadavres de ce qui semblait être des esclaves (tous visiblement originaires du continent Sud) ont été retrouvé dans la rivière, tous avec une imitation grotesque et hésitante de rune gravé à la lame dans le dos.

Le soir a lieu la crémation de Romuald Reoval lors d’une cérémonie poignante pendant laquelle les participants remarqueront une réaction étrange des flammes emportant l’âme de Romuald.

View

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.