Karlaak

Karlaak-sur-le-Désert-des-Larmes

640x385_14816_Concept_art_for_Prince_of_Persia_Sands_of_time_2d_fantasy_tower_prince_of_persia_city_picture_image_digital_art.jpg

Géographie

Karlaak la cité-état d’Ilmiora la plus à l’est du territoire de la fédération Ilmioraine. La cité abrite un peu plus de cent milles âmes, ce qui en fait un des havres de population important de son époque. Pour autant, la cité est inférieure, à cet égard, à Bakshaan ou Ilmar qui bénéficient du front de mer.

Géographiquement, Karlaak est à la frontière de deux mondes : à l’ouest, ce sont les plaines Ilmioraines qui mènent à Gorjhan, à la Forêt de Troos où aux lointaines rivales Bakshaanites et Ilmaroises. A l’est, ce sont les steppes des Steppes des Larmes qui s’étendent à perte de vue jusqu’au bord du monde et après. Une gigantesque falaise sépare les deux mondes, et Karlaak est placée précisément sur cette falaise. La cité regarde vers l’est, prête à défendre les royaumes civilisés des Terres du Nord contre des incursions des barbares des steppes.

Karlaak.jpg

On surnomme Karlaak “la cité aux tours de jade et aux dômes d’ambre”, pas seulement parce que de tels merveilles existent effectivement dans la cité, mais parce que ce sont ces deux biens qui font la fortune de la cité. De manière générale, Karlaak vit confortablement des nombreuses mines du territoire environnant. La jade ne provient pas d’Ilmiora, ni même des Steppes des Larmes, mais de la très lointaine province d’Eshmir qui se trouve au delà du bord du monde.

Karlaak, un oasis de verdure au milieu d’une terre rocailleuse, est largement considérée comme la plus belle cité d’Ilmiora. La cité est connue pour la coupole du Conseil, décorée de mosaïques d’or et d’opale, installé au coeur d’un forum bordé de colonnades donnant sur des gymnases et des thermes dédiés à l’entretien du corps et de l’esprit. Les tours de la cité, réparties en cercles autour du centre-ville, sont ornées de briques glaçurées vertes, ocres et oranges qui ont donné son nom à la cité. Les réalisations les plus surprenantes de la cité sont sans conteste les jardins suspendus au milieu desquels sont installés les plus riches palais de Karlaak.

Politique

La cité-état de Karlaak est gouvernée par un Sultan assisté par un Grand Conseil d’une vingtaine ou trentaine de membres assistant à la gestion de la ville dans des domaines attribués par le seigneur. Certains de ces conseillers sont de véritables maîtres des intrigues et se maintiennent de Sultan en Sultan avec talent.

Qoraj Voashoon, le Sultan actuel de la Karlaak, est réputé être un homme à la fois bon et sage (quoi qu’en dise Aaliyah). Sous son règne, la cité-état s’est éloignée du clergé de la Loi pour adopter une posture plus modérée, sous l’influence, dit-on, des nomades des Steppes des Larmes au nord et de Séred Omä à l’est. Cette posture renforce l’animosité de Gorjhan au sud qui, sous l’influence du Vilmir, est très pieuse.

prince_of_persia_concept_1.jpg

Coutumes particulières

Loi Maritale et Filiation

Tout le monde sait que les femmes de Karlaak sont féroces, mais peu connaissent l’étendue remarquable de leurs droits. A Karlaak, les femmes jouissent de la garde des enfants du couple en cas de divorce, les enfants conservant toutefois le nom du père sauf à ce que celui-ci les renonce à la même occasion. En outre, les femmes Karlaakin peuvent divorcer si leur mari est incapable, ou trop réticent, à partager leur lit et à fournir une descendance à leur clan.

La Grande Joaillère de Karlaak

Il est courant que la femme du Sultan occupe le rôle de Grande Joaillère de Karlaak, c’est à dire de dirigeante de la Guilde des Gemmes chargée du commerce de pierres précieuses et des mines aux alentours de la Cité-Etat. La tenue de la Grande Joaillère est légendaire parmi les guildes de voleurs des Jeunes Royaumes en raison des très nombreuses pierres précieuses qui sont cousues dans sa fabrique.

Karlaakin.png

Personnages

Karlaak

Mournblade Shmngg Shmngg