Argimiliar

Argimiliar

Argimiliar.jpg

Présentation générale

Argimiliar est la puissance naissante des Jeunes Royaumes, dont l’ascendance s’est faite au détriment de Lormyr. Le paysage d’Argimiliar est très varié, allant des côtes paisibles du nord du pays aux majestueuses montagnes aux neiges éternelles plus au sud. La plupart du pays est composé de plaines et de vallons, bien que les forêts et la végétation aient encore une place très important dans le paysage du Royaume.

Le peuple d’Argimiliar est cultivé et globalement assez riche, ses exploitation agricoles étant des plus productives. La noblesse est fondée sur l’honneur et l’ancienne, archaïque chevalerie de Lormyr. Bien que le Royaume n’ai pas de religion d’état, elle est comme tout le continent meridional orienté vers la Loi, sans pour autant posséder le fanatisme de Vilmir. L’Eglise du Chaos est en pleine ascension à l’heure des Jeunes Royaumes.

Les cités du nord du pays, sur la côte sont réputées pour leur bon goût et leur aimabilité. Les deux villes principales sont la Cité des Côtes Jaunes, port maritime à la formidable influence commerciale, et Cadsandria, la capitale mondialement connue pour son université et son érudition. Dans cette capitale se pressent artisans, artistes et érudits venus de tous les royaumes partager leurs savoirs et en obtenir de nouveaux. La noblesse de Cadsandria est la plus accueillante avec ces étrangers aux talents multiples, et nombreux sont ces derniers à devenir mentors pour la progéniture de cette noblesse, qui sait payer à prix d’or les paroles d’un sage.

Plus au sud, les falaises et plages laissent place aux grandes étendues dans lesquelles sont élevés les troupeaux en proportions gigantesques. Les membres de la petite noblesse locale, baptisés les Barons du Bétail, mènent une vie très proche de leurs sujets et de la terre. La ville la plus importante du sud est Andlermaign, installée dans une ancienne ville Melnibonéenne dont elle a su tirer les avantages.

Plus au sud encore, une gigantesque chaine de montagnes sépare le royaume du Dorel et, bien plus au sud, de Tyrin vers lequel de rares caravanes partent. Le fief de Rivenoire, dont est originaire Kylas de Rivenoire, est situé entre Andlermaign et ces montagnes.

Une appréciation nouvelle de la Loi

Le royaume, historiquement proche des temples de la Loi depuis la libération et l’époque de l’empire lormérien, a graduellement réduit l’emprise du monde religieux sur le politique. Dans le même temps, plusieurs universités de théologie ont ouvert, laissant un champ de recherche relativement libre à ses érudits et étudiants. Il est né de ces universités plusieurs théories largement considérées comme insupportables au Lormyr ou au Filkhar. La doctrine générale est la suivante : “tout peut, et tout doit, être étudié, et le religieux ne saurait se soustraire à cette règle”. L’emprise de la Loi reste naturellement très importante, et les cultes des Faiseurs et des Législateurs, notamment, ont organisé une résistance doctrinale dans les universités promeuvant une certaine idée de la Loi.

Le royaume ne tolère pas officiellement les cultes du Chaos, mais il fait de moins en moins pour les condamner. La posture créé des tensions avec les voisins du royaume, et naturellement le Vilmir, mais elle a permis l’émergence d’une nouvelle génération d’académiciens rivalisant, et surpassant même pour plusieurs domaines, avec les universitaires de Cité Pourpres.

Personnages

Argimiliar

Mournblade Shmngg Shmngg