Bakshaan

Bakshaan_Titre.png

tumblr_nosycxrAmw1uufoudo1_1280.jpg

Bakshaan est un des plus grands ports marchands des Jeunes Royaumes connu en particulier pour son marché aux esclaves. On prétend que tout s’y achète, ce qui par définition rend la notion de corromption caduque. Ainsi, les Bakshaanites vous diront que leur cité est un modèle de droiture du genre incorruptible.

Géographie

L’accès à Bakshaan, par voie maritime, est protégé par l’Égide du Couchant, un port fortifié situé dans l’archipel qui borde l’ouest d’Ilmiora. Cet archipel, peu connu car ne présentant pas d’intérêt immédiat pour les Ilmiorais, regorge de criques et d’îlots dissimulant des repères de pirates. C’est sur un de ces ilots que les Élus se sont échoués alors qu’ils étaient en route pour l’Égide.

Bakshaan se situe sur la côte ouest d’Ilmiora, au sud d’Ilmar et au nord des Néréïdes, sur les rives de la Mer Pâle. Le climat à Bakshaan est chaud et sec, et la cité-état est régulièrement baignée de soleil. Lorsque le soleil disparait, le ciel est souvent en proie à des orages impressionnants. La cité se trouve au croisement des fleuves Barlimm et Vhador, à deux kilomètres de la Mer Pale. Le pays alentours est vert et vallonné.

La campagne Bakshaanite est faite de petits villages principalement placés sur la côte, des bosquets et de bois rompant la monotonie des vallées. Régulièrement, des rocs massifs imposent leurs silhouettes inquiétantes sur la ligne d’horizon. Le Château Nikorn fait partie de ceux-ci. Les terres sont cultivables mais pas envahies d’exploitations comme on peut le voir à Vilmir.

Bakshaan est divisé en cinq quartiers :

Bakshaan1.jpg

Politique, Justice et Economie

La Cité-Etat est régie par six Sénateurs. Parmi eux, un Haut-Sénateur préside le conseil et y possède deux voix. C’est le sénat qui fixe les taxes, les affaires commerciales, de la défense de la ville et des services de justice. Ces sénateurs sont :

La justice est rendue dans la cité par trois magistrats qui traitent des affaires administratives, civiles comme pénales. Ces trois magistrats travaillent de pair avec cinq capitaines de quartiers. Les Prêtres de la Loi ont tous les droits dans l’enceinte de leurs temples.

La défense de la cité est assurée par douze compagnies d’une centaine d’hommes chacune ainsi que par trois navires de guerres.

Bakshaan est le siège de plusieurs guildes du commerce puissantes et généralement en conflit avec les guildes marchandes des Cités Pourpres, la plus puissante d’entre-elles est la guilde des marchands d’esclaves.
Ces guildes ont un monopole sur leur activité et le défendent farouchement. La dérogation à ces monopoles accordée aux Princes-Marchands par le Sénat les irrite passablement.

Les Princes-Marchands sont des marchands à la tête de fortunes colossales bâties généralement sur le commerce avec les autres nations des Jeunes Royaumes.

Bakshaan2.png

Coutumes Bakshaanites

Héritage et succession

A Bakshaan, la fortune et les biens d’un père sont transmis à ses garçons, comme c’est coutume dans la plupart des Jeunes Royaumes. Cependant, en plus de ça, il est attendu des mêmes garçons qu’ils mettent aux enchères les biens de leurs choix et que l’argent ainsi acquis soit distribué entre les femmes de la maisonnée. De fait, plus les biens mis aux enchères ont de la valeur, plus l’enchère est prestigieuse et plus le statut de la famille est conforté. Cette situation entraine donc un arbitrage délicat de la part des héritiers entre pression sociale et cupidité personnelle, et c’est d’ailleurs ce dilemme qui fait vivre la profession des Commissaires du Legs.

Mournblade_illus_oct12.jpg

Bakshaan

Mournblade Shmngg LeGoSS