Cultes et piété

Cultes et piété dans les Jeunes Royaumes

Panthéon

Le panthéon vénéré dans les Jeunes Royaume est celui détaillé dans l’article Divinités des Jeunes Royaumes.

La piété

La piété est un concept central dans l’appréciation de la relation des humains avec les Dieux dans les Jeunes Royaumes. En ce sens, il se rapproche de la piété de la Grèce antique, qui peut être définie comme le respect d’un juste milieu, la connaissance de limites à ne pas franchir avec les lois divines ; il s’agit avant tout de respecter les traditions des ancêtres et d’accorder aux dieux leur dû (offrandes, prières), quitte à accomplir les rites sans en connaître la signification profonde. La piété est avant tout civique (il faut aussi indiquer que la charge de prêtre, sauf dans de rares cas, est civile et qu’il n’existe pas vraiment de clergé) : chaque cité est protégée par une divinité tutélaire. Lui manquer de respect, c’est risquer qu’elle cesse d’assurer cette protection, danger qui concernerait tous les citoyens.

Les obligations de la communauté concernent d’abord le respect de la tradition ancestrale. Celles de l’individu sont multiformes. La participation aux cultes de la cité, l’abondance des offrandes dans les sanctuaires, la dévotion envers les morts de la parenté et les divinités protectrices de la famille, la générosité pour permettre aux rituels de se dérouler dans de meilleures conditions sont des exemples de manifestation de piété.

La piété n’est pas l’expression d’un sentiment de relation intime avec une divinité. La piété n’implique pas une adhésion profonde en un dogme mais le simple respect des rites. La piété est le sentiment qu’a le groupe ou l’individu de certaines obligations. Être pieux, c’est croire en l’efficacité du système de représentations mis en place par la cité pour organiser les rapports entre les hommes et les dieux, et aussi y participer activement.

L’avènement et l’influence croissante des cultes de la Loi tend à faire basculer les sociétés humaines de la piété à la religion, c’est à dire vers la croyance en un dogme expliquant la vérité du monde nécessitant, en plus de la piété, une adhésion morale au dogme et à ses implications sur les sociétés humaines.

Cultes

Les cultes sont des regroupements de fidèles dédiant leur existence à un ou plusieurs aspects d’un dieu qu’ils vénèrent. Les cultistes sont très rares en raison du concept de piété (voir ci-dessus) qui règne dans les Jeunes Royaumes : un cultiste a poussé sa relation avec un dieu vers un extrême. Les plus grands cultes de la Loi, qui administrent des temples des cités majeures des Jeunes Royaumes, sont organisés en clergé, mais cette forme d’organisation n’est pas la norme pour les cultes, qui ressemblent davantage à des sectes.

Cultes et piété

Mournblade Shmngg Shmngg