Mournblade

La Conférence des Oiseaux - Acte I

Ainsi s’Ouvrent les Mers

Elorden 36: Les membres important de l’Assemblée se rassemblent sur le seul ponton d’embarcation du camp de l’Assemblée pour accueillir Narayan à sa descente de navire. Les retrouvailles sont chaleureuses mais empreintes d’une certaine gravité du fait des évènements que chacun à vécu depuis trois mois. Le présentations sont faites pour les nouveaux compagnons d’aventures, et une petite célébration est organiser.

Elorden 37-38: Les élus et leur compagnons du temps ensemble, en plus ou moins grand nombre, partageant tout ou partie de leurs aventures respectives. Tous ont bien conscience qu’ils ne resterons pas longtemps à Occelia, et essayent donc d’en profiter un maximum. Ils croise même Téménos revenant des mines de Temenorium pour l’un de ses rares passages en ville.

Elorden 39: Les élus convoqués dans l’ancienne ferme qui à été fortifiée pour servir de quartier général à l’Assemblée. Oren leur présente l’Archipel des Cendres, province d’opportunités ô combien importante à l’égard de sa position tant géographique que politique vis-à-vis d’Elora. Il a reçu, il y a un peu plus d’une semaine, une lettre de son cousin éloigné Phaïs Célérion, résident Ephoran, qui indique au prince céruléen que ses efforts pour constituer des appuis locaux sont mûrs. PhaÏs recommande désormais l’envoi d’émissaires afin de concrétiser ces éventuels partenariats. Compte-tenu de l’enjeu capital que l’Archipel représente dans la conquête des Néréïdes, Oren à décider d’envoyer ses meilleurs lieutenants. La mission des élus sera plus large que celle indiquée par la lettre de Phaïs, et consiste à améliorer la position de l’Assemblée dans l’Archipel, par quel que moyen que ce soit. Il va sans dire que toute nuisance au pouvoir actuel des Néréïdes est également la bienvenue.

Oren nous présente à cette occasion plus formellement Thaddée Lanthanum, membre de l’Assemblée depuis un peu plus de six mois et membre émérite de la Loge d’Ilmar. L’herboriste et savant a vocation à remplacer Damaseh, resté à Bakshaan pour consolider et mener la Loge crépusculaire locale. Oren nous informe cependant en privé des doutes minimes qu’il à envers Thaddée et nous implore de rester sur nos garde. Il nous confie encore une fois les Dauphins de Saphir ainsi que des ressources financières pour nous aider dans notre entreprise. Nous décidons ensemble de partir deux jours plus tard, le temps de préparer les Cent Lièvres l’équipage et les provisions nécessaires.

Elorden 40:

Nous nous activons aux préparatifs du départ, Ancelin passe du temps avec sa famille. Je prend aussi le temps d’écrire une longue lettre à Livia.

Elorden 41: La veille du départ et malgré des circonstances personnelles douloureuses, Oreste célèbre son anniversaire comme on ne le fait presque que dans les Terres du Sud. Tous ses proches sont pour la dernière fois avant longtemps réunis pour célébrer ses trente ans. La soirée prend une allure moins politique qu’à l’accoutumée dans le campement d’Oren, est permet à tout le monde d’oublier pour quelques heures la gravité de son propre destin, et de quête quête commune.

Simyoran 1: La compagnie des Élus quitte au petit matin Occelia à bord des Cent Lièvres. Chacun trouve son poste, travaillant avec l’équipage recruté par Efraïm, apprenant des marins accomplit que sont Masadel ou Octave, ou mettant simplement à bon usage ses talents et ses bras comme Amaluna et Sylvia dans les mâts, ou Gus sur le pont.

Simyoran 2-3: Le voyage fluviale suis son court, sans encombre. Le groupe apprend à vivre ensemble dans les espaces réduits du navire qui sera vraisemblablement leur résidence principale pendant leur séjour dans l’Archipel.

Simyoran 4: Les Cent Lièvres traverse Ilmar, ne faisans halte que pour les formalités portuaires. La mer Pâle s’ouvre devant les élus, et il semble que la vrai épreuve de vie nautique commence à présent.

Simyoran 10: Après avoir décider de ne pas faire de détour pour passer à Bakshaan, une coutre halte est faite à l’Égide du couchant afin notamment qu’Oreste puisse y envoyer une lettre.

Simyoran 13: Les élus arrivent à Ephoran en fin de matinée.

Nous nous rendons directement à la fabrique de savon de Phaïs Cérélyon, où le contremaître Afshil nous apprend qu’il n’a pas vu son employeur depuis dix jours. Il sait qu’un certain Kalaam, qui travaille dans les environs, passe régulièrement chez Phaïs. Il nous explique aussi que Phaïs semble être en désaccord avec sa fille Egéa, qui convoiterait la fabrique.
Pendant qu’Oreste discute avec Afshil, Nous faisons le tour de la fabrique pour toquer à la porte de Phaïs, sans réponse. Remarquant des traces d’effraction sur une fenêtre fraîchement réparée, je m’introduis dans la demeure. Je réussit à y faire entrer Ancelin et Thaddée en évitant un mécanisme ingénieux déclenchant une alarme lors de l’ouverture de la porte. La maison est en effet bien entretenue bien qu’elle semble inoccupée depuis plusieurs jours. A l’étage, constitué d’un grande serre-bureau, nous découvrent de nombreuses plantes exotiques et rares, des oiseaux tout aussi exotiques et rares, des cuves servant à fabriquer des savons en petites quantités, plusieurs messages cryptés et des signes clairs que quelque chose a dû être dérobé. Une fouille plus approfondie révèle aussi une deuxième comptabilité liée à la production plus artisanale de savons de grand luxe faite dans le bureau, tout portant à croire que certains étaient utilisés pour transmettre des messages. L’étude des chiffres suggère l’existence de quatre destinataires pour ces messages, associés aux plumes de quatre des oiseaux présents : le Cramoisi Estien, le Beau-Parleur des marais, le Vertueux du Vilmir et le Crête ambrée de je-sais-pas-où.
Alors que nous ressortons à peine de la maison, un homme survient et nous dévisage d’un air suspicieux. Il s’agit de Kalaam. Après lui avoir suggéré que nous venions voir Phaïs pour affaire, nous comprennons que Kalaam est au courant de notre venue. Nous exhibons l’insigne de l’Assemblée pour prouver notre bonne foi. Kalaam nous fait entrer et nous donne plus d’informations sur Phaïs, qui est visiblement autant son ami que son employeur.

Phaïs a effectivement quitté précipitamment sa maison il y a dix jours en assurant à son ami qu’il reviendrait. Son domicile a été cambriolé il y a sept jours pour s’emparer d’un vieux parchemin contenu dans un étui de bonne qualité portant un emblème ressemblant à celui de Ketna. Il y a trois jours, Egéa est passée et Kalaam a commis l’erreur de lui parler de la disparition de Phaïs. Elle tente à présent d’obtenir la propriété de la fabrique et Kalaam craint qu’elle n’y parvienne avec l’appui de son mari, le deuxième fils de la puissante famille Pharos.
Depuis quelques mois, Phaïs s’était pris de passion pour le légendaire capitaine pirate de Ketna, Arvon le sanguinaire, ayant été le second de Kayssa la cruelle. Il en parlait apparemment longuement et faisait des recherches poussées sur lui. Il avait pris des habitudes qui ne lui ressemblaient pas : il se rendait régulièrement au Pavillon bas, il fréquentait aussi une potière nommée Me’Ilin dans le bosquet des potiers et il avait investi dans une fabrique d’ombres domestiques, ce qui irrite Kalaam car il avait refusé d’investir dans son propre projet sur le sujet.

Ancelin et Thaddée restent dans la demeure de Phaïs pour y décortiquer ses documents. En croisant les dates de livraison de savon faites et la comptabilité, Ancelin et Thaddée déterminent que le client associé au Vertueux Vilmirien doit être quelqu’un travaillant au temple de Theryl, la dame des arts.

Je me rend avec Narayan, et Jekaem sur injonction des étoiles, au Pavillon bas. Nous y apprennent que Phaïs y rencontrait toujours une “préférée” nommée Syl. J’apprends d’elle qu’elle transmettait en fait pour lui des savons à un autre client, un capitaine de Ketna aux origines Tarkeshi, un certain Ergel.

Simyoran 14: Alors que le jour se lève sur la demeure de Phaïs, un cri étrange nous réveille, comme celui d’un homme qu’on étrangle. Alors que Thaddée identifie immédiatement le cri d’un oiseau, Je me précipite et découvre un grand oiseau blanc sur la terrasse. Alors que l’oiseau prend son envol, ma rune d’Air me permet de l’attraper et de l’enfermer dans la serre. Thaddée réussit à déterminer que l’oiseau est un messager et semble connaître une destination à Aliisyos.

Nous nous séparons. Je reste à Ephoran avec Ancelin pour enquêter sur l’oiseau et le temple de Theryl tandis que Narayan et Thaddée partent pour Ketna pour rencontrer Ergel et s’enquérir du mystérieux étui et de son contenu.

Simyoran 15: Narayan et Thaddée rentre de Ketna à l’aube. Tout le groupe part pour Aliisyos au plus vite.

Comments

Shmngg SimS

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.