Narayan

Noble déchu et traqué d'Argimiliar

Description:

Petit brun athlétique d’apparence calme. Vêtements de voyageur, porte souvent des masques qui cachent entièrement son visage.

Bio:

Ce que savent les autres Elus : Noble originaire du royaume d’Argimiliar, issu d’une famille autrefois puissante mais tombée en disgrâce. Afin de reprendre une place qu’il jugeait lui revenir de droit dans sa cité natale, il a monté un coup d’état et reçu le soutien inattendu du clergé de la Loi locale, le seigneur régnant étant soupçonné de complicité avec des cultes chaotiques. Malheureusement, une fois son coup réussi, il a découvert qu’il risquait de devenir un pantin aux mains du clergé, a tenté sans succès de s’affranchir de son influence et a été obligé de fuir avec des assassins à ses trousses. Il ne doit sa survie qu’à un pacte peu avantageux passé avec Balo, le bouffon des cours du Chaos.

Né le 41e jour d’Aubecyn 330 (qui était un Asyran cette année là, comme il se doit).

Thème musical

Caractéristiques
Adresse 6
Clairvoyance 6
Présence 6
Puissance 7
Trempe 7

Défense 16
Santé 33
Âme 31
Vitesse 5
Initiative 6
Bonus aux dégâts +6

Loi 1
Chaos 2

Bonne aventure 4
Eclat 2

Compétences
Coercition 4
Discrétion 4 (déplacement silencieux)
Filouterie 4 (vol de rêve 2)
Mêlée 5 (arme à une main)
Mouvements 3 (acrobaties)
Navigation 5
Perception 4 (oeil du sorcier)
Persuasion 3

Savoir (Runes) 7 (confusion)
Savoir (Haut Parler) 8
Savoir (Jeunes Royaumes) 5
Savoir (Argimiliar) 1
Savoir (Bakshaan) 2
Savoir (Occelia) 1
Savoir (Melniboné) 1
Savoir (Ketna) 1

Savoir (Loi et Chaos) 8
Savoir (Lire et écrire) 2
Savoir (Courtisan) 3
Savoir (Rêves) 3
Savoir (Nautisme) 4
Savoir (Voilerie) 4
Savoir (Piraterie) 1

-2 à tous les tests de Perception associés au domaine de l’empathie.

Défauts
Si je prends une position d’autorité, la malédiction me rattrapera.
Certains rêves sont plus vivaces que la réalité.

Runes
Ténèbres, Emprisonnement, Confusion, Feu, Air, Passage.

Votre personnage a t-il des frères et soeurs ? Si oui, quels âges ont-ils ? Que font-ils ? Quelles sont leurs relations avec le personnage ?
“Narayan” est fils unique. Quand il mourra, sa lignée s’éteindra avec lui. Qui pourrait le regretter ?

Votre personnage a t-il encore ses parents ?
Le père de “Narayan” est mort il y a de nombreuses années dans une tentative avortée de prise du pouvoir. Sa mère est toujours en vie… peut-être. C’était le cas lorsqu’il a quitté la demeure familiale aux environs d’Andlermaign. Mais “Narayan” ne serait pas surpris que les zélotes du clergé de la Loi se soient discrètement débarrassés d’elle. De toutes façons, elle avait sombré depuis plusieurs années dans une profonde mélancolie qui faisait de son existence un long et paisible rêve éveillé. “Narayan” pense qu’elle était plus heureuse ainsi, sans doute. Il ne le pense pas, mais cette forme de conscience éteinte le terrifie au plus profond de lui-même et nombre de ses décisions les plus irrationnelles sont motivées par la peur de finir comme elle, emprisonnée dans un rêve sans fin.

Votre personnage est-il pauvre ? Riche ? De quel milieu vient-il ?
Bien qu’il ait vécu toute sa jeunesse en paria, “Narayan” est issu d’une famille noble. En asséchant définitivement son héritage, il a pu mener un train de vie raisonnablement faste.

De quelle nation votre personnage vient-il ?
Argimiliar.

La sexualité de votre personnage est-elle atypique ? Peut-elle le mettre en danger ?
Si l’on excepte les risques classiques liés à une vie sexuelle active et non exclusive, non.

Votre personnage est-il amoureux ? Marié ?
“Narayan” est célibataire. Il espérait autrefois cimenter son statut de dirigeant par un mariage politique solide avec Ophélia Madelvan, une jeune femme de la noblesse d’Andlermaign, mais l’accord est naturellement tombé à l’eau quand il a dû quitter la ville. Il n’a jamais revu sa promise et n’en conçoit pas de regrets. Ophélia non plus, suppose-t-il.
“Narayan” mène une vie de célibataire impénitent, enchaînant conquêtes sans lendemain et relations tarifées. L’amour est un sentiment auquel il n’a jamais réfléchi sérieusement, obnubilé dans sa jeunesse par son ambition puis par la suite par la peur et une forme de résignation stoïque. Sans point de comparaison, pourquoi penserait-il que ce qu’il ressent pour Dolorès Auliana est de l’amour ?

Votre personnage a t-il un ou des enfants ?
Pas à sa connaissance, et il fait des efforts pour s’assurer de ne pas en avoir. C’est mieux pour tout le monde.

Votre personnage a t-il un rival ? Un ennemi ?
“Narayan” avait de nombreux ennemis et rivaux quand il était plus jeune. Aujourd’hui, le seul à mériter ce titre est le Grand Prêtre de Donblas d’Andlermaign, Dorgal Lerm.

Votre personnage est-il pieux ? Depuis le Pacte ? Avant ? Le Pacte a t-il provoqué un changement ?
“Narayan” n’est pas pieux au sens strict du terme. Pour autant, il sait que les Dieux possèdent sur les mortels un pouvoir sans limite et que son seul espoir d’échapper à son sort est d’obéir en toute chose aux caprices de celui qui l’a élu.

Votre personnage compte t-il un ami véritable ?
“Narayan” considère Dolorès Auliana comme sa plus ancienne et sa plus fidèle amie. En cela, il se ment à lui-même.
Ce titre pourrait plutôt revenir à Oren d’Elora, pour lequel il ressent une forme d’affection autant fondée sur certaines similarités dans leurs histoires (la volonté de reprendre un trône dont ils auraient dû hériter, une éducation en Argimiliar, du temps passé dans les Cités pourpres…) que sur ce qui les oppose (Oren n’a découvert que tardivement qu’il était l’héritier des Néréïdes, par exemple, et cela l’aide peut-être à choisir plus sagement ses alliés… du moins “Narayan” l’espère). Mais “Narayan” a tendance à minimiser cette amitié même à ses propres yeux, car il craint inconsciemment que sa malédiction ne nuise aux projets d’Oren.
Il reporte donc ce sentiment d’amitié sur Ancelin Athénaïr, en qui il trouve un autre miroir de ses propres mésaventures, mais dépourvu de l’ambition personnelle dont il pense aujourd’hui qu’elle a causé sa perte.
Sorti de ces trois personnes, et malgré son attitude festive et chaleureuse, “Narayan” reste un solitaire méfiant de par son éducation.
“Narayan” n’a confié son vrai nom qu’à Dolorès et Oren, la première parce qu’elle le connaissait avant son coup d’état, le second parce qu’il aurait de toute façon été en mesure de le découvrir facilement par lui-même.

De quoi votre personnage a t-il peur ?
“Narayan” a peur du pouvoir. Il a peur aussi de l’impuissance. Il a peur de ce qui se passe après la mort et des manigances des dieux. Il a peur des prisons, physiques et métaphoriques.

Quel était le rêve d’enfance de votre personnage ? L’a t-il atteint ? Regrette t-il ?
Le rêve d’enfant de “Narayan” était de s’asseoir sur le trône d’Andlermaign. Il l’a réalisé. Il le regrette.

Quel est le plat préféré de votre personnage ?
Plus une garniture qu’un plat : une sorte de compote sucrée-acide réalisée à partir de baies qui poussaient notamment dans le jardin de la demeure familiale.

Votre personnage a t-il beaucoup voyagé ?
“Narayan” a beaucoup voyagé dans les premiers mois de sa fuite d’Andlermaign, dans un certain nombre de nations qui bordent le Plus Vieil Océan. Il a notamment passé un certain temps dans les Cités Pourpres. Afin d’échapper à ses poursuivants, il est connu sous un nom différent dans chacune des nations qu’il a visitées.

Votre personnage aime t-il les arts ? Lesquels ? Est-il pratiquant de l’un d’entre eux ?
“Narayan” a reçu une solide culture classique, tournée notamment vers les périodes antiques, qu’il a étudiées dans son apprentissage du Haut parler dans la bibliothèque de ses pères. Il a un goût particulier pour la poésie et la calligraphie. Il pratique cette dernière de façon régulière et possède une écriture élégante et assurée.

Votre personnage souffre t-il de troubles mentaux ? Pourquoi ? Dans quelles circonstances se déclenchent-ils ?
“Narayan” ne souffre d’aucun trouble mental. Les rêves sont réels.

Quel est le secret de votre personnage, celui que les autres PJ ignorent et qui pourrait causer des remous s’ils l’apprenaient ?
Depuis la fin de son coup d’état et son affrontement avec Dorgal Lerm, “Narayan” est maudit. Le Grand Prêtre a appelé sur lui le châtiment de Donblas. Chaque fois que “Narayan” se rapprochera du pouvoir, ses actions seront vouées à l’échec, son nom frappé d’opprobre et tout ce qu’il aura construit s’effondrera autour de lui. Enfin, à sa mort, son âme sera jugée par Donblas et enfermée à jamais dans le palais d’Andlermaign, où il contemplera jusqu’à la fin des temps le règne des souverains légitimes de la ville, qu’il devra servir de ses maigres pouvoirs.
“Narayan” pense avoir une solution à la deuxième moitié du problème, son pacte actuel porte sur ce sujet précis. Il fuit avec application toute position d’autorité personnelle pour neutraliser la première partie de la malédiction, mais il reste à savoir ce qu’on doit entendre exactement par “s’approcher du pouvoir”. Si votre projet était d’oeuvrer à l’ascension d’un nouveau souverain, prendriez-vous le risque de vous attacher un tel compagnon ?

Quel est le symbole qui obsède votre personnage ?
Depuis sa plus tendre enfance, “Narayan” a toujours été fasciné par les étoiles. Il les a longuement contemplées quand il était enfant, scrutant leur danse mystérieuse. Il les a étudiées avec application pendant son apprentissage du Haut parler. A force de les regarder, les étoiles ont fini par le regarder à leur tour et ont envahi ses rêves puis sa vie, menaçant de l’emprisonner. Il a longuement étudié la Grande Horloge des milles sphères pour tenter d’échapper à leur influence ou au moins de la comprendre, et la Grande Horloge lui a répondu… dans une certaine mesure. Aujourd’hui encore, “Narayan” ignore si les étoiles seront son salut ou sa damnation. Et toujours il ressasse cet ancien vers tiré d’un ouvrage du Glorieux Empire : Je suis pris au filet des étoiles filantes

Narayan

Mournblade Shmngg Drumcain